Comment financer des travaux immobiliers avec un crédit ?

Afin de réaliser un investissement locatif, des travaux, l’achat d’une résidence principale, il vous sera nécessaire de trouver un bon taux de crédit immobilier. Dans tous les cas, Zen Crédit peut vous assurer que les règles de financement n’ont rien à voir les unes avec les autres. Selon vos besoins, un organisme de crédit ou une banque pourra se montrer plus ou moins enclin à vous financer et vous orienter vers le crédit le plus adapté à votre situation familiale, patrimoniale, matrimoniale.

Les différents types de crédits à envisager pour financer des travaux

Pour financer des travaux convenablement, il est possible d’envisager un crédit à la consommation ou crédit personnel. L’autre option intéressante est bien entendu le crédit immobilier.
Pour les petits travaux et réalisations, notamment si vous n’avez pas besoin de permis de construire, vous pouvez solliciter un crédit à la consommation. L’avantage de passer par ce type de crédit, que l’on appelle « prêt non affecté », consiste dans le fait qu’il n’est pas nécessaire de présenter des devis pour le justifier. Un avis d’imposition peut parfois suffire.

Depuis le 1er juillet 2016, tous les emprunts pour travaux dans votre logement ou vos immeubles de location à l’exception des crédits garantis par une hypothèque ou un cautionnement sont considérés comme des financements à la consommation à part entière. Et ce, quel que soit le montant sollicité.*

Si aucune garantie n’est prise par la banque pour le financement, vous pouvez solliciter un prêt à la consommation plutôt qu’un crédit immobilier.

A noter qu’il existe aussi des aides pour les travaux d’économies d’énergie. Ce sont parfois des aides locales et certains financements sont possibles ? Consultez-nous également pour avoir plus d’informations.

Taux des crédits lorsque l’on effectue des travaux

On le sait et on le répète chez Zen Crédit, les taux d’intérêts en 2018 sont bas. Cela dit, les taux de crédits dits personnels sont généralement plus élevés que les crédits immobiliers classiques (parfois entre 2 et 3%). Ils représentent néanmoins plusieurs avantages à commencer par les principes de négociation. En effet, vous pouvez négocier plus facilement un crédit de consommation avec de l’ancienneté et les frais de dossiers sont généralement moins élevés.

Il est également possible avec certains établissements (contactez-nous pour le savoir) d’avoir des délais plus courts que les quatorze jours obligatoires. Le fait de disposer des fonds plus vite en limitant l’attente habituelle de la réflexion peut représenter un avantage indéniable d’autant que le coût global du crédit n’est pas forcément plus élevé que pur un crédit immobilier. A étudier et surtout à faire « jouer la concurrence » en contactant votre courtier préféré.

*Voir l’ordonnance n° 2016-351 du 23 mars 2016

[Total : 1    Moyenne : 5/5]